Would you like a cup of tea ? Comment apprivoiser ta cup ou coupelle menstruelle ?

Je ne vais pas te faire l’apologie ou non de la coupelle menstruelle, aujourd’hui tout le monde connait ou presque. Mais je vais juste partager avec toi des petits détails qui pourraient venir éclairer tes interrogations à son sujet…

Tu vas me dire que tu ne supportes pas d’introduire un OVNI dans ton corps ? Mais non ! On a dit une coupelle pas une soucoupe !! Petite coquine je suis sûre que certaines fois tu ne dis pas non 😉 ! Bon je plaisante si tu n’aimes pas avoir de corps étranger effectivement la cup n’est pas faite pour toi mais tu sais, tu pourrais peut-être retenter et changer d’avis car ils ont bien progressé sur celles-ci.

Tu as peur de te lancer ? Facile ? Pas facile ?

Alors pour commencer comme tu sais peut-être il existe plusieurs tailles de Cup.

On t’a dit petite parce que tu n’avais pas encore eu d’enfant ? Théorie !!!
Si tu es obligée de mettre une protection à chaque fois, sois tu la mets mal et on en reparlera, soit change simplement et prends la plus grande tu n’en seras que plus confortable ! Par contre encore une fois la coupelle ne sera pas ta meilleure amie si tu as peur de plonger dans l’obscurité de ton vagin !!

La première, la Fleurcup :

Nickel j’ai aimé le fait qu’elle remplit bien sa fonction il existe même des coloris différents, sa forme est classique et on retrouve la même dans d’autres marques. Elle est à un prix abordable.

Ce que j’ai moins aimé c’est que même lorsque tu coupes le bout au maximum tu peux ressentir encore une gêne.

La deuxième Lily Cup d’Intimina :

J’ai adoré sa texture toute douce et sa couleur opaque et non transparente est un peu plus glamour avec une pochette toute aussi agréable. Elle possède des rebords anti-débordements, et une bonne capacité.

Ce que j’ai moins aimé, un peu moins maniable que la précédente car sa forme particulière t’oblige à la mettre d’une certaine façon mais l’apprentissage se fait vite.

Même reproche que la Fleurcup quand tu coupes l’embout au max ça reste un peu gênant, ce n’est peut-être pas le cas pour tout le monde. Un prix un peu plus élevé.

Enfin la troisième ma favorite, the winner is la cup Lunéale :

ça mérite bien un petit voyage au soleil !
J’ai aimé le fait de ne pas la ressentir du tout, pas d’embout donc pas de gêne et la forme adéquate, le top ! Ils auraient pu faire un effort peut-être sur les couleurs mais franchement c’est un détail.

J’ai moins aimé, ben rien en fait, on pourrait dire aussi le prix mais équivalent de la Lily cup et pour le confort et la durée de vie ça reste raisonnable.

Petit truc en plus, le sang a tendance à colorer la cup, si tu veux lui faire faire peau neuve, tu peux la laisser tremper dans de l’eau mélangée avec du bicarbonate de sodium.
Et la première fois que tu l’utilises, stérilise-la, en la faisant bouillir dans de l’eau, mais ne l’oublie pas, ça crame ! Pas vrai, copine ? Petite dédicace tu te reconnaitras ;-).
Une dernière petite chose, je sais que ça paraît évident, mais ne garde pas ta cup pendant un rapport sexuel, sinon ça ne va pas le faire !!

Je reste à l’affût des nouveautés, d’ailleurs Intimina a lancé la cup Ziggy (peut-être un signe c’était le nom de mon chat), extra plate toujours très colorée elle permettrait d’être tranquille pendant 12H et le must du must oui tiens-toi bien, tu peux la porter et avoir des parties de jambes en l’air, contrairement aux autres dont je t’ai parlé juste avant ! Donc à tester prochainement et je t’en reparlerai car souvent plus ça devient technique et plus la maîtrise demande du temps ! Pourquoi pas ! Affaire à suivre…

Ma selection, mes tests j’en ai testé 4 ou 5 modèles différents, mais je vais surtout t’en présenter trois :

La maîtrise demande un peu de temps et c’est normal !! Suivant les coupelles il existe différentes textures, différentes formes, à vous de voir ce qu’il vous convient le mieux, certaines ont même des petits rebords pour empêcher ou rassurer celles qui appréhendent les débordements, mais ce ne sont pas forcément les plus faciles à adopter, prise en main moins évidente je trouve !

Mon guide pratique pour t’aider à bien mettre ta cup :

Pour commencer tu dois plier dans le sens de la longueur ta cup afin de la pouvoir l’insérer correctement dans ton vagin, un peu comme un tampon au début ça peut être un peu folklo mais on s’y fait. Tu verras il existe différentes manières de la plier, choisis simplement celle qui te convient le mieux ! Et oui pour bien la positionner il faut quand même la faire remonter assez haute et effectuer quelques contractions de ton périnée pour ressentir le « fameux effet ventouse ».

Tu dois sentir qu’entre la paroi vaginale et les rebords de la coupelle il n’y a pas d’espace sinon attention aux fuites !!
N’oublie pas de couper la petite queue de la coupelle sans la percer bien évidemment car ce n’est pas un tampon et tu ne tires pas sur le fil pour l’enlever !

Lorsque tu veux l’enlever si la coupelle est remontée un peu haut tu auras parfois un peu de mal à l’attraper dans ce cas NO PANIK, il faut juste que tu pousses un peu grâce à ton périnée pour la faire redescendre (en gros tu fais comme si tu voulais faire caca si tu n’y arrives pas !!). Ça y est ? Elle est descendue ?
Alors il ne te reste plus qu’à créer un petit espace d’air entre la paroi de la coupelle et ton vagin et hop tu peux la retirer facilement. Tu verras avec un peu d’entraînement tu deviendras une pro et auras un super doigter 😉 !

Je ne t’ai pas perdue avec la première étape du « mettre » et « enlever » la cup ??
Super on continue !! Maintenant tu as accouché ?? Aucun doute opte pour le grand modèle !! Mais pas toujours après si simple après bébé.

Tu as la maîtrise de la pose mais tu te retrouves avec la coupelle entre les jambes dès que tu t’actives un peu ??
Alors attention ne désespère pas mais il faut que tu retravailles avant tout ton périnée car sinon ça risque de devenir une galère pour toi alors que c’est plutôt un petit objet sympa. Persévère tu vas y arriver ! Je te conseille pour la réutiliser après ton accouchement d’avoir fait ta rééducation périnéale ça sera plus facile mais après ça dépend vraiment de chacune car généralement c’est surtout le premier mois post accouchement où on l’évite.

Maintenant, peut-être que tu vas me dire que ce n’est pas possible, pas pratique quand tu bosses toute la journée et que tu ne rentres pas chez toi ?? Pas forcément il faut juste un peu d’organisation. C’est sûr que si tu ne vas pas aux toilettes de la journée, et que tu as un flux important, je te conseillerai de mettre une protection en plus, mais fais attention, ce n’est pas bien de toute façon comme tu sais de se retenir toute une journée, on est d’accord ??

Alors comment gérer le truc ? Et bien tu vas apprendre à te balader avec une petite bouteille d’eau dans ton sac comme ça 1 pierre 2 coups tu peux t’hydrater à tout moment et tu peux nettoyer vite fait ta coupelle ! Tu sais quoi encore mieux, choisis une bouteille avec l’embout type gourde comme ça t’as une pression plus importante pour le nettoyage, enfin tu fais bien comme tu veux ! L’idéal étant bien entendu d’avoir un lavabo dans les toilettes. Quoi ? Comment ? Tu n’as pas de bouteille ?? Et bien tu n’oublies pas de te laver les mains avant d’aller aux toilettes et pour une fois tu essuies ta cup avec un peu de PQ. Après pas de chance si tu n’as ni bouteille, ni papier, mais en général une femme a souvent un paquet de mouchoir dans son sac, des lingettes ou un truc du genre ? Non ? Horreur me diront les maniaques de l’hygiène ?? Désolée les filles, mais je suis certaine que vous avez déjà fait pire au moins une fois dans votre vie ! C’est bon ready to go ? ! Teste !

Dans cette vidéo, je te présente toutes les cups que j’ai pu tester.
Bon visionnage !

Lorem ut commodo efficitur. porta. quis, tempus mattis dictum sem,

Pin It on Pinterest