L’épuisement maternel, les chamboulements des premiers mois avec bébé.

« J’ai la tête qui éclate, je voudrais seulement dormir, m’étendre sur l’asphalte et me laisser mourir… »

Ça te dit quelque chose ? Bon pour celles et ceux qui ne reconnaissent pas, vous irez jeter un petit coup d’œil à Starmania (celle-ci est pas mal les jours de déprimes ;-)).

Oui oui cet article est aussi pour vous messieurs.

Tu connais cette sensation que ta tête va exploser parce que la fatigue est là et que tu n’arrives pas vraiment à te reposer, car tu culpabilises et que tu penses à ce million de choses que tu as à faire !!

Ça te parle n’est-ce-pas ? Cette charge sur tes épaules, que certains appellent des détails comme le choix des repas, la liste des courses, le repassage, la nounou…et je pourrais en rajouter encore et encore.

Alors stop ! On arrête tout ! Tu es tout à fait normale, tu crois que tes copines gèrent à fond ? Et bien non, on a toutes nos faiblesses.

Mais tu me diras : Que faire ???

Je t’explique 2 ou 3 petites choses : Tu as le droit d’être en colère, fatiguée (voire épuisée), démoralisée, mais à partir d’aujourd’hui il va falloir changer les choses ! Apprendre le lâcher-prise ! Pourquoi ? Pour ta santé physique et morale il en va de ta survie !

Comment ? Affaire à suivre…

Car oui, la charge mentale des femmes existe, ce n’est pas juste un joli mot pour faire beau et intello sur le papier. Il faut bien reconnaitre que nos chères moitiés ont parfois bien du mal à en comprendre le sens profond.

Alors je vais m’adresser à toi un instant homme des cavernes 😉

Si tu te reconnais sache que c’est pure coïncidence mais je te conseille de lire jusqu’au bout.
Tu sais ta femme ou compagne t’aime certainement plus que tout, c’est d’ailleurs pour ça que vous avez peut-être décidé d’avoir des enfants ensemble. Il se trouve que dame nature a fait que toi tu donnes la petite graine et que ta chère et tendre, elle, porte en elle la merveille que vous avez engendrée afin qu’elle puisse se développer correctement et sortir dans les meilleures conditions pour vous rencontrer le jour J.

Tu ne comprends peut-être pas pourquoi ta femme pète un câble alors qu’elle est à la maison « qu’elle n’a rien à faire ». Alors je t’explique : durant ces 41 semaines théoriques où elle a porté bébé, ta femme a parfois été malade tout le premier trimestre à subir des nausées en permanence ou à vomir toutes ses tripes. Elle a peut-être eu des douleurs dans les seins, dans le bas du ventre, dans le dos et oui ta femme est une super machine qui se modifie pour accueillir ce petit être en devenir mais pas que…Sa morphologie a changé au fur et à mesure et elle a vu ton regard se transformer. Quelques fois elle s’est mise à pleurer sans comprendre pourquoi car ses hormones lui jouaient des tours et la plupart du temps sans rien dire pour faire bonne figure car la grossesse c’est magnifique et c’est un moment magique ! Ça devrait l’être mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas et loin de là, certaines se retrouvent alitées gentiment à attendre…attendre et encore attendre !

Elle a certainement eu peur par moment de perdre votre enfant et elle en ressentait toute la responsabilité. Tu sais tout le long de sa grossesse elle a eu à cœur de bien faire les choses et c’est encore le cas aujourd’hui. J’imagine que de ton côté c’est pareil en tout cas je l’espère.
Et puis le jour tant attendu arrive !!Chouette, on va enfin rencontrer bébé ! L’accouchement, je te passerai les détails du calvaire et des douleurs vécues par certaines mamans c’est un autre sujet. Oui l’accouchement peut être et devrait être un moment merveilleux aussi pour chaque maman mais ce n’est pas toujours le cas malheureusement.
Heureusement la rencontre avec bébé efface pas mal de choses et les moments de bonheurs reprennent le dessus.

Ensuite, il y a cette phase où l’on apprend à s’apprivoiser avec bébé, et quel chamboulement au début (oui je suis optimiste pour dire qu’au début). Les cris, les pleurs, la fatigue font partis du quotidien et ça part en vrille…

Mais toi cher mari tu es là et ton soutien n’a pas de prix, dans cette tourmente nous sommes heureuses que tu sois avec nous! Quand tu donnes un biberon, quand tu t’occupes un instant de bébé, pour nous c’est du bonheur un peu de répit ! Super ! Et oui ta femme est épuisée et c’est normal après un accouchement son corps a subi tellement de transformations aussi bien physiques, qu’hormonales et en plus elle vit une tornade émotionnelle. Si elle allaite tu verras que ça lui demande encore un peu plus d’énergie alors sois indulgent car le corps a besoin de beaucoup de temps pour retrouver son équilibre. Dans certains pays c’est même l’entourage proche qui prend le relais pour s’occuper de bébé les premiers mois afin de permettre à la maman de récupérer. Où je veux en venir ? Tu n’as peut-être pas fait attention mais très souvent ta femme à fait en sorte de ne pas te réveiller chaque nuit où bébé pleurait, pour ne pas que tu subisses la fatigue qu’elle même ressentait. On considère à juste titre que la maman est la plus à même de s’occuper de bébé, certes mais quand toi tu reprends tes activités, elle est encore « prisonnière » de son rôle de maman. Ce qu’elle a souhaité par-dessus tout c’est que tu te sentes épanoui en tant que papa.

Pourquoi ? Parce qu’elle t’aime.

Mais en contrepartie elle en paye le prix, et ça lui coûte une énergie folle en plus de ce qu’elle a déjà donné. Et si tu savais comme elle a besoin de toi même si elle n’ose pas te le dire car avec la fatigue les esprits s’échauffent et la communication commence parfois à être difficile. Je te donne quelques exemples : elle te demande d’habiller bébé mais elle n’a pas préparé ses vêtements et toi tu demandes : « qu’est-ce-que je dois lui mettre ? »

Question peut-être innocente mais qui exaspère ta femme et qui aimerait te répondre : « tu me fais ch… qu’est-ce-que j’en ai à foutre tu veux peut-être que je te dise à toi aussi comment t’habiller ! » Oui on se demande mais pourquoi n’est-il pas capable de décider tout seul comme un grand. La plupart du temps il se peut qu’elle soit venue te sortir les vêtements nécessaires ou que tu ne te sois juste pris qu’une petite réflexion à la figure. Et ça, ça lui coûte comme à toi, car elle te demandait de l’aide et au final non seulement elle se retrouve à gérer bébé mais toi en plus ce qui est encore plus fatiguant pour elle !

Parce que tu sais quoi, on parle de l’instinct maternel certes, mais on n’a pas le mode d’emploi de bébé non plus !!Alors tu vas me dire que tu as peur de te faire engueuler si tu n’habilles pas ta merveille correctement ! Ce n’est pas faux ! Oui il faut bien reconnaitre qu’on n’est pas toujours facile à vivre ! Mais quand même c’est sûr que si tu mets une chaussette de chaque couleur ou si tu mets bébé en t-shirt alors qu’il neige dehors, ça risque de réveiller l’animal en nous !!Même chose pour la question fatidique du « Qu’est-ce-qu’on mange ? » Franchement on ne sait pas mieux que toi et si tu as des suggestions nous sommes preneuses car ça nous prend la tête à force de devoir réfléchir à ta place sur ces détails là car tu es tout aussi capable de prendre ces décisions-là ! Ça s’appelle le partage des tâches et à l’heure où je te parle tu verras que ça prend une place importante dans l’équilibre du couple.

Alors si tu ne veux pas que « l’aventure bébé » se transforme en ton pire cauchemar penses-y ! Même si ta femme ne travaille pas, elle a besoin de repos car la gestion de bébé aussi belle soit-elle est épuisante. Alors un petit coup de main dans la bonne humeur ça aide beaucoup ! Et tu ne le regretteras pas 😉

Mes conseils à toi Papa

  • Avoir confiance tu apprendras ! Plus de questions « bêtes », tu prends tes décisions (choix des vêtements, repas)
  • Initiatives tu prendras ! Tu peux aider ta femme à faire la liste des courses, cuisiner (nous adorons ça)
  • Partage tu découvriras ! Nous sommes preneuses aussi pour les tâches ménagères car c’est pour le bien-être de toute la famille et pas seulement le nôtre. Et c’est pareil pour les tâches administratives, tu peux aussi l’aider à gérer la nounou, la CAF ou autres.
  • Solidarité tu appliqueras ! Si ta femme n’allaite pas et que ton enfant pleure la nuit, n’hésite surtout pas à te lever tu es tout aussi capable de lui donner le bib ou de le/la rassurer. Et même si elle allaite et que vous n’êtes pas en co-dodo, elle sera super contente que tu lui amènes bébé de temps en temps pour lui éviter de se lever.
  • Ego tu laisseras ! N’aies pas peur de dire à ta femme que tu as besoin de conseils dans un premier temps pour pouvoir ensuite faire les choses par toi-même.
  • Amour tu lui donneras ! Ta femme a aussi besoin que tu lui exprimes verbalement ton soutien et ton admiration, alors ne te prive pas 😉 !
  • Avec de petits pas qu’on peut faire de grandes choses !

Mes conseils à toi Maman

  • Lâcher-prise tu apprendras ! Ne sois pas toujours sur le dos de ton mari et accepte qu’il puisse faire les choses différemment de toi.
  • Critique tu éviteras ! S’il a cuisiné pour toi, ne crache pas trop dans l’assiette, sinon c’est mort pour toi !
  • Directe, tu seras ! Dis à ton mari ce que tu as besoin, les sous-entendus ce n’est pas pour eux : « J’ai besoin que tu fasses les courses s’il te plait ! » on peut quand même y mettre les formes mais pas : « Tu sais le mari de C… il était au supermarché l’autre jour et…  bla bla bla » Il ne va pas percuter alors prend le raccourci.
  • Expliquer tu feras ! N’hésite pas à lui expliquer comment faire les choses s’il ne sait pas comment lancer une machine par exemple.
  • ZEN tu resteras ! Si tu le laisses prendre des initiatives il y aura des quacks parfois mais il va apprendre.
  • Culpabilité tu oublieras ! Repose-toi c’est nécessaire sinon ton corps te demandera encore plus de temps pour récupérer.
  • Tes beaux principes tu oublieras 😉 ! Tu sais quoi ce n’est pas grave si le ménage n’est pas fait !
  • De l’aide tu demanderas ! Ne te referme pas comme une huître et dis les choses avant que ça ne te rende malade !

Bien évidemment tout ce que j’ai décrit plus haut ne se passe pas toujours pour tout le monde de cette manière et heureusement.
Bébé prend beaucoup de place dans nos vies et c’est normal mais n’oubliez pas que la communication et le partage des tâches est entre autres la base d’un bon équilibre.

Si tu as aimé cet article n’oublie pas de liker et de le partager si tu le souhaites et dis-moi en commentaires ce qui est le plus difficile pour toi à gérer niveau charge mentale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut neque. fringilla Lorem adipiscing nec commodo at vel, id ipsum felis
Subscribe To Our Newsletter

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

bravo tu es inscrites

Pin It on Pinterest